Trafic D'Os De Lions

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

 Des centaines de lions sont massacrés en Afrique du Sud dans le but de fabriquer de fausses potions de virilité. Nous pouvons pousser le gouvernement sud-africain à mettre un terme à ce commerce cruel en appuyant là où ça fait mal : l’industrie du tourisme.

Depuis l’interdiction mondiale de ventes d’os de tigres, les chasseurs se sont trouvés un nouveau trophée : les lions.

Ces animaux majestueux sont « élevés » dans des conditions épouvantables aux seules fins de « chasses en boîte », au cours desquelles de riches touristes paient des milliers de dollars pour les fusiller à bout portant à travers une clôture. D’après les experts, les os de ces lions sont exportés en Asie où des charlatans concoctent des potions qui génèrent des profits record. Ce commerce est en pleine expansion et les spécialistes craignent que l'augmentation des prix n’entraîne une recrudescence du braconnage des lions sauvages, alors qu’il n’en reste plus que 20 000 en Afrique.

La pression internationale a conduit la Chine à interdire le très populaire « vin d’os de tigre » et autres préparations à base d’os de tigre – et maintenant les charlatans se tournent vers les os de lions. Les experts expliquent qu’à moins que le gouvernement sud-africain n’agisse au plus vite, les lions sauvages pourraient être les prochains - après les tigres et les rhinocéros – à être menacés d'extinction.

Seule la croissance démographique folle des pays consommateurs de ces produits (Chine, Vietnam et Corée notamment) explique l'ampleur de la destruction et de la catastrophe pour l'Humanité toute entière. Le roi des animaux lui-même est en sursis et le dernier mourra dans 5 ans. Les sommes qui transitent sont tellement énormes que ces maffias peuvent se permettre d'acheter un gouvernement entier. Imposer 1.0 de fécondité moyenne dans ces pays est une urgence absolue et de lourdes sanctions internationales doivent être appliquées immédiatement pour faire cesser ce business de pays en plein développement économique.


Plus d'informations:

Les affiches sur le trafic d'os de lions ont bien été censurées, d'après la Cour Constitutionnelle (Mail&Guardian, en anglais)
http://mg.co.za/article/2013-10-25-lion-bones-adverts-censored

Court orders Zuma lion advert to be displayed again at OR Tambo airport (BDlive)
http://www.bdlive.co.za/business/media/2013/10/25/court-orders-zuma-lion-advert-to-be-displayed-again-at-or-tambo-airport

Le roi des animaux est en danger (Courrier international)
http://www.courrierinternational.com/article/2011/03/11/le-roi-des-animaux-est-en-danger

Aux Etats-Unis, les environnementalistes réclament l’inscription du lion d’Afrique sur le l’Endangered Species Act
http://www.ifaw.org/france/node/19346

Les lions d’Afrique menacés par les chasseurs américains (Le Monde)
http://ecologie.blog.lemonde.fr/2011/03/03/les-lions-dafrique-menaces-par-les-chasseurs-americains/



Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire sur cet article.

Informations supplémentaires