Quel Seuil De Surpopulation ?

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Foule fool full

Seuil de surpopulation 

Quel est le seuil de surpopulation acceptable par nos sociétés ? Depuis la première crise pétrolière en 1973 et malgré le signal d'alarme que cela a déclenché dans le Monde entier, nos dirigeants politiques se refusent à ouvrir les yeux sur la situation démographique mondiale et rejettent toute idée d'une décroissance maîtrisée. Qu'ils soient de droite ou de gauche, tous défendent le droit à la surnatalité des couples alors même que le chômage est permanent depuis 40 ans maintenant. Nous sommes tous issus pourtant de la génération chômage.

Pour les gouvernants du Monde, le surpeuplement a du bon.

Il permet de peser à la baisse sur les salaires et sur les conditions de travail. Il participe à l'augmentation des loyers et donc des taxes prélevées sur ceux-ci. Les nouvelles générations consomment sans réfléchir et les IPhones partent comme des petits pains. Elles sont celles qui payeront les retraites des plus anciennes. Mais qui payera la leur à elles ? ça, personne ne sait. A ce rythme, nous serions 300 millions de Français en 2100 si on suivait cette politique absurde. La vision à court-terme est loi et la critique n'a cours dans les salons de l'Elysée. Ce sont aussi ces nouvelles générations qui règleront l'ardoise de la dette abyssale de leurs parents accumulée depuis 40 ans...

Néanmoins, cette logique de la fuite en avant a également ses côtés pervers. En effet, les retards dus aux innombrables bouchons, les difficultés de trouver un logement près de son lieu de travail, la pollution qui tue des milliers d'enfants chaque année, la criminalité explosive, les absences dues au stress d'une vie monotone et oppressante, le coût financier du chômage de masse et celui du financement des aides aux familles nombreuses à hauteur de 53 milliards d'euros par an sont autant de freins à l'activité économique et de pertes de productivité non calculées dans les bilans des entreprises.

Résilience

Quel niveau de surpeuplement notre pays peut-il se permettre ? Tout dépend en fin de compte de la capacité de résilience de notre modèle économique et social. Sommes-nous solidaires avec nos compatriotes qui souffrent ? Les patrons de nos entreprises sont-ils responsables en privilégiant la main d'œuvre locale européenne ? L'Etat est-il prêt à amortir financièrement les chocs de surpopulation - chômage, précarité, manque de logements, associations caritatives ? Finalement, chaque individu est-il prêt à changer son modèle familial et se contenter d'un seul enfant ? Est-il prêt également à baisser ses surconsommations autant que faire se peut ?

Bien sûr l'argent versé aux chômeurs et aux familles nombreuses est réintroduit dans le circuit productif. Mais ne serait-il pas mieux utilisé si on en consacrait une bonne partie à la lutte contre les naissances non désirées en France (150.000) et dans le Monde (33 millions) ? La nature, elle, a depuis longtemps trouvé un système qui ne fait pas de pertes ; cela s'appelle l'équilibre avec son environnement. Laisser de la place aux espaces, pour que l'homme ne soit plus victime de son nombre et de son nombril.

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire sur cet article.

Informations supplémentaires