Les Enfants d'Ukraine

Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 

Irina Les récents événements à Kiev en Ukraine nous interpellent car ils se déroulent à la porte de l'Union Européenne qui doit nous protéger de la guerre nous dit-on.

L'Ukraine est un grand pays très riche de la taille de la France avec les meilleures terres arables d'Europe. Elle compte 46 millions d'habitants et a une densité très faible de l'ordre de 75 habitants par km2. Ce pays est un exemple a suivre pour toute l'Europe au regard de la maîtrise de sa fécondté : 1.08 en 2001. Depuis 1960 d'ailleurs, la fécondité n'a jamais dépassé 2.24 enfants par femme et s'établit à 1.53 en 2012 en régulière augmentation donc depuis 2001. L'Ukraine culturellement très proche de la Russie fait mieux que son voisin qui avait obtenu 1.22 de fécondité en 2001.

Pourtant on pourrait croire que les ressouces naturelles importantes - mais pas infinies - de cette région auraient poussé les familles ukrainiennes à devenir des familles nombreuses, mais il n'en est rien. La partie Est du pays est d'influence orthodoxe et la partie Ouest catholique. Mais même les religions n'y ont rien fait. L'Ukraine a vu sa population diminuer de 6.4 millions de personnes depuis 1993, ce qui constitue une excellente nouvelle pour la biodiversité et notre sort à tous. Cela signifie 6.4 millions de voitures en moins, 6.4 millions de logements non construits et des dizaines de millions d'animaux non abattus à des fins d'alimentation.

Malgré tout, il reste des efforts à fournir au niveau de l'information sur la contraception. En effet, selon une étude de 2004, les grossesses en cours ont été qualifiées de « souhaitée et opportune » par 58 % des répondants, tandis que 23 % les ont décrits comme « désirée, mais intempestive », et 19 % ont dit qu'elles étaient « indésirables ». Cela signifie que sur les 525.000 naissances annuelles, 100.000 naissances ne sont pas désirées par les couples.

Le niveau des avortements en Ukraine reste aussi le plus élevé d'Europe, avec 21,1 avortements pour 1000 femmes en âge d'être enceintes. Début avril 2013, trois parlementaires du parti d'opposition “Svoboda” ["Liberté"] ont déposé un projet de loi pour interdire l'avortement en Ukraine.

L'Ukraine dépend à 90% de la Russie pour les énergies fossiles. Les oligarques russes dilapident les ressources en gaz dans le but unique de s'enrichir rapidement et de laisser une planète exsangue pour les générations suivantes. On ne produit rien en Russie. Toutes les ressources sont bradées et les amis de Poutine ont menacé le gouvernement ukrainien de doubler le prix du gaz si l'Ukraine rejoignait l'Union Européenne.

Comme un effet circulaire dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, l'Ukraine vit à présent son Printemps arabe et il semble bien qu'il va durer tout l'hiver... au moins jusqu'à ce que ce pays règle le fléau des naissances non désirées, se dote d'une véritable infrastructure énergétique renouvelable et se débarrasse des énergies fossiles une fois pour toutes.

 http://fr.globalvoicesonline.org/2013/04/29/145142/

 

Ajouter un commentaire

Liste des participants qui ont commenté cet article

  • Invité - Poutine

    25 février 2014, dernières infos: Standards&Poors a abaissé la note de l'Ukraine à triple C avec une perspective négative, ce qui équivaut au défaut de paiement de leur dette. L'Ukraine a besoin de 35 milliards d'euros immédiatement. La partition du pays est envisagée. La maffia locale pro-russe après avoir dilapidé les richesses du sous-sol à leur compte laisse un pays exsangue au bord de la guerre civile aux portes de l'Europe.

    J'aime 0 Raccourci URL:

Informations supplémentaires