La Chine Revient Sur La Politique De L'Enfant Unique

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

gnd A l'issue du troisième plénum du 18e comité central du Parti communiste chinois (PCC), Pékin a fait vendredi 15 novembre une série d'annonces majeures relayées par l'agence de presse officielle Chine nouvelle : assouplissement du contrôle des naissances, abolition du système de "rééducation par le travail", réduction du nombre de crimes passibles de la peine de mort, autorisation des étrangers à installer des banques en Chine, et exigence de l'Etat vis à vis des groupes publics de lui reverser 30 % de leurs bénéfices d'ici à 2020.

Contrôle des naissances

La Chine va assouplir sa politique de contrôle des naissances, dite de l'enfant unique, lancée en 1979. Les couples dont au moins l'un des membres est lui-même enfant unique seront autorisés à avoir deux enfants, selon "une décision majeure" dévoilée par le PCC, selon le média d'Etat.

Les démographes chinois réclamaient en vain depuis plusieurs années un assouplissement de la planification familiale, voire son abandon, au motif que le taux de fertilité était passé bien au-dessous du seuil de renouvellement de la population. Le syndrome du "pays vieux avant d'être riche" préoccupe aujourd'hui les Chinois. Des démographes, mais aussi des économistes, signalent que la Chine approche du "tournant de Lewis", moment où le déclin de la population en âge de travailler à l'usine lui fera perdre ses avantages comparatifs.

Les couples dont au moins l'un des membres est lui-même enfant unique seront autorisés à avoir deux enfants, selon "une décision majeure" dévoilée vendredi. | "Le Monde"

Actuellement, la loi chinoise autorise les couples à n'avoir qu'un seul enfant, mais des exceptions existent pour les couples dont les deux membres sont enfants uniques. "La politique des naissances sera ajustée et améliorée progressivement pour promouvoir 'l'accroissement équilibré à long terme de la population de la Chine'", a rapporté Chine nouvelle.

Jusqu'à présent, les dirigeants chinois répétaient de façon constante que la politique de l'enfant unique restait nécessaire et qu'un développement démographique excessif menacerait la croissance économique du pays.

En trente ans d'application, de 1980 à 2010, la politique de l'enfant unique a conduit à 281 millions d'avortements et 516 millions d'opérations de pose de contraceptifs et de stérilisation, selon le ministère de la santé.

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire sur cet article.

Informations supplémentaires