Pourquoi Les Maghrébins Rejoignent-Ils Le Front National ?

Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 

voileIl semble que l’on retrouve plusieurs dizaines de Français d’origine maghrébine parmi les 75 000 adhérents et sympathisants revendiqués par le Front National. Certains ont même pignon sur rue :

Sofiane Ghoubali, d'origine algérienne, un Français d'origine maghrébine promu tête de liste FN

Farid Smahi, conseiller régional Ile-de-France à la fin des années 90

Nadia Portheault, d'origine algérienne, candidate du Front national à Saint-Alban,

« La vision des  gouvernements successifs n’est certes pas de mener une politique familiale d’envergure, pourtant essentielle pour préserver notre capital démographique. (…) On est bien loin de la vocation initiale  en 1945 des allocations familiales dont l’objectif était de  favoriser la natalité française et d’aider toutes les familles, quel que soit leur revenu. »

« Les déclarations tant de droite que de gauche sont révélatrices de leur  manque d’ambition pour la France et du sacrifice annoncé de toute politique en faveur de la famille (…) Quant à Yves Cochet, il préconise la  «  grève du 3e ventre » afin que  l’on agisse en France sur les allocations familiales de manière à dissuader les couples de procréer au-delà des deux enfants pour cause d'émission de CO2 générée par de nouveaux « humains » sur la planète) »

L’indice conjoncturel de fécondité s’élevait en 1999 à (Source INED) :

        1,8 enfant par femme en France

        1,7 pour les femmes françaises

        2,8 pour les femmes étrangères

La fécondité au Maghreb a atteint ou presque le seuil embléma­tique de 2,1 enfants par femme. Par contre, la fécondité des femmes maghrébines en France s’établit à 3,4 enfants. Les maghrébins font donc plus d’enfants en France qu’en Algérie du fait même de la politique familiale extrêmement favorable.

Programme du Front National en matière de politique familiale :

« Instituer une véritable politique familiale volontariste, nataliste et  ambitieuse.

  1. Création d’un revenu parental : versement d’un revenu équivalent à 80% du SMIC pendant 3 ans à partir du 2ème enfant, renouvellement d’une durée de 4 ans pour le 3e enfant,
  2. Les allocations familiales, réservées aux familles dont un parent au moins est français, seront revalorisées et indexées sur le coût de la vie. Elles retrouveront pour objectif la couverture d’une partie conséquente du coût réel de l’enfant à charge.
  3. Abaissement de l’âge de la retraite pour les mères ayant élevé au moins trois enfants,
  4. Aide à la garde des enfants,
  5. Le préfet de département veillera à ce que les collectivités territoriales privilégient le développement des crèches dans leurs budgets
  6. Veiller à ne pas instaurer  la CSG, comme prévu dans le projet de la loi de financement de la Sécurité Sociale  minorant de 6%  le CLCA (complément de libre choix d’activité), prestation permettant d’aider le  parent qui fait le choix de réduire partiellement ou totalement son activité professionnelle à s’occuper de son enfant de moins de trois ans »

La création, lors d'un conseil municipal de Vitrolles le 20 janvier 1998, d'une prime de naissance de 5.000 francs réservée aux familles de la commune de Catherine Mégret dont un parent au moins est français ou ressortissant européen est un exemple de la politique suicidaire en matière de démographie si le FN venait à avoir des élus.

Et la médaille du mérite aux familles nombreuses ?

http://www.liberation.fr/societe/2000/11/09/la-prime-de-naissance-coute-cher-a-catherine-megret_343587

Ajouter un commentaire

Liste des participants qui ont commenté cet article

Informations supplémentaires