Une Planète Aux Ressources Epuisables Sous Une Gestion Catastrophique

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

RUBEN Auteur: Ruben l'Ecologiste Togo

 Je ne pouvais croire que mes parents pourraient manquer d'argent, dans mon enfance innocente, mon papa était le papa pourvoyeur à tous mes besoins , et ne pouvait rien manquer. Il fallait que je devienne Parent à mon tour pour comprendre que je me trompais.

A l’école primaire et même à niveau secondaire, je ne pouvais croire que les ressources naturelles pouvaient s’épuiser. Au catéchisme, le « Multipliez- vous et Remplissez la Terre » ne pouvait en aucune façon me faire comprendre que l’explosion démographique pouvait avoir des incidences sur les ressources humaines.

C’était un plaisir naïf de voir les grumes qui flottaient sur le fleuve, puis mis sur les wagons en destination de l’occident .Je ne comprenais pas qu’il y avait un abattage systématique et incontrôlé des essences de la forêt du bassin du Congo. Je ne pouvais pas m’imaginer que l’Afrique se vidait de ses essences et s’exposait à des déséquilibres écologiques sans précédents.

Au collège agricole, je ne comprenais pas que le DDT (pesticide) ,le NPK (engrais chimique) , et les fertilisants chimiques pouvaient avoir des conséquences fâcheuses sur la qualité de la terre, c’est la quantité du rendement qui m’intéressait. La petite voix qui me présentait le danger de ces fertilisants, je l’étouffais, tant bien même qu’aux cours pratiques, j’excellais en rendement et en qualité par la fertilisation en engrais vert.

Je ne pouvais même pas soupçonner que les objets en ivoire vendus par la population de Bolobo sur le fleuve Congo (Zaïre à l’époque) , qui venait en pirogue et nous en vendait en accostant le bateau, étaient les produits de massacres des éléphants. Et que les morceaux des os des chimpanzés que l’on devait mettre dans l’eau du bain de bébé ,pour qu’il acquière la force de ces primates ,étaient les produits de massacres de nos cousins chimpanzés.

Le feu de brousse était un temps de joie, sans comprendre la désolation des autres espèces vivantes, le tas de pollution et les gaz à effet de serre que nous libérions dans l’atmosphère.

Ces comportements irresponsables caractérisent ,à d’autres nivaux ,l’espèce humaine. Qui s’accapare d’une manière incontrôlée les ressources et occupe de drôle de façons les espaces.Elle pense que la Terre dispose de ressources inépuisables et que l’on peut en disposer à notre gré. La gestion des ressources est à décrier. Il nous faut mettre un frein et revoir notre mode de gestion de ces ressources.

C’est la responsabilité que nous nous sommes donnés en incitant ou accompagnant la création de différents groupes de réflexion des organisations écologistes dans différents pays d’Afrique. Notre seule mission est l’éveil écologique en Afrique. Cet éveil qui m’a permis de comprendre que j’avais des raisonnements hors cadre.

Il est temps de comprendre et de faire comprendre que nous sommes sur une planète aux ressources épuisables et que le « Multipliez-vous et Remplissez la Terre » ne doit pas nous enivrer à nous sentir à l’aise dans l’accroisement démographique irresponsable,mais plutôt penser à une démographie responsable.

Tous ensemble, accompagnons les réseaux Groupes de réflexion des organisations écologistes de différents pays. Le réseau Groupe de Réflexion des Organisations Ecologistes des caraïbes ,d’Afrique Francophones et l’ ONG ASOL lancent un appel aux organisations écologistes, aux institutions de défenses et de protection de la Nature, pour se pencher sur ces groupes constitués de jeunes mobilisés, engagés, volontaires pour l’amélioration du cadre de vie africain et mondial.

Cette terre aux ressources épuisables a besoin d’une gestion écologique et responsable de ce qu’elle a à nous donner ,sans la brutaliser, ni la doper.

Le biocentrisme est une des voix obligées, la prise de conscience écologique s’impose !

L'ONG A.S.O.L, le réseau GROETO au Togo, le réseau GROEBEN au Benin, le Réseau GROEFASO au Burkina Faso, le Réseau GROECI en côté d'ivoire et binetôt le réseau GROEGA au Gabon, vous invite à collaborer pour que cette Terre, notre cadre de vie, ne continue pas à être gérée dans l'inconscience.

R.P BOSSENDJU

Ir Agronome Ecologiste

Coordonnateur ONG ASOL Togo

Promoteur du biocentrisme en Afrique

Et des réseaux : GROUPE DE REFLEXION

DES ORGANISATIONS DES ECOLOGISTES

www.asolinternational.org

00228 90929994 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ajouter un commentaire

Liste des participants qui ont commenté cet article

  • Invité - marti e

    Lome, Togo

    Ruben Bossendju est un escroc qui sous couvert de l association soi disant ecologiqie asol Togo recherche a conclure un mariage gris

    J'aime 0 Raccourci URL:

Informations supplémentaires