Le secret de la Syrie

Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 

syrieLa Syrie a toujours été le pays le plus militarisé du Moyen-Orient avec un arsenal militaire démentiel. On croyait ce pays tenu par la main de fer des Assad père et fils impossible à déstabiliser.

Mais en 2010 tout bascule et Bachar El Assad "ne fait plus le job", selon une terminologie américaine. La guerre civile dure et s'étend jusqu'à menacer d'embrasement toute la région. Il doit donc être "remplacé" maintenant afin d'assurer les livraisons régulières de pétrole et de gaz à l'Occident.

La population de la Syrie compte 22 500 000 habitants en 2012. Depuis le début de la guerre civile, le pays connait une forte baisse démographique, à cause entre autres d'une émigration importante. Le risque est grand de voir toute la région (y compris l'Irak) déjà largement fragilisée être déstabilisée complètement et rompre définitivement les livraisons de pétrole et de gaz à l'Occident. La Jordanie et le Liban sont les 2 principaux pays vers lesquels la population fuit quand elle en a les moyens.

Le taux de fécondité était de 7,54 enfants par femme en 1960. Il est tombé à 2,9 en 2012. Etant donné la jeunesse de la population (50% ont moins de 30 ans) il s'ajoute chaque année à la population totale 400.000 nouveaux nés.

Le nombre d'habitants en Syrie était en 1960 de... 5,4 millions (+400%) ! Si on rapporte ce taux de croissance à la France, nous serions 168 millions aujourd'hui.

L'explosion démographique intervient fin des années 70. "Les exportations de la Syrie ont connu une augmentation sensible et soutenue au cours des années 80 avec la mise en production des champs pétroliers : entre 1980 et 1990, elles ont doublé pour atteindre 4,22 milliards de dollars. L'agriculture fournit plus de 30 % du PIB et occuperait le quart de la population active. Les principales cultures sont l'orge et le blé. Le coton est une culture d'exportation." (Source http://www.senat.fr/ga/ga44/ga444.html)

"Les effets du réchauffement climatique commencent à se faire sentir dans le Sud. Dans cette situation, il peut être intéressant de regarder comment les régions sèches produisent du blé dur. Le blé dur en Syrie est une source importante de revenu. « 50% des protéines dans l’alimentation syrienne est issue du blé dur » relève Miloudi Nachit de l’Icarda (Centre international de recherche agricole dans les régions sèches). De pays importateur jusqu’à la fin des années 80, la Syrie est devenue un pays majeur dans les exportations. Pour développer la culture du blé dur dans cette zone semi-aride, les producteurs ont adopté les variétés développées dans un programme sur le blé dur d’Icarda." (Source: http://www.onagri.tn/en/index.php?option=com_content&task=view&id=121&Itemid=110)

Côté religions, la Syrie est composée de 90% de musulmans et de 10% de chrétiens. Mais ceux-ci "pour ces raisons démographiques ne constituent qu’une force d’appoint qui pèse peu dans la balance: faible fécondité, tombée à quelque 1,8 enfant par femme, et forte émigration hors du pays. La ville d’Alep, la plus «chrétienne» de Syrie, illustre remarquablement ce déclin, des 30% (sans doute exagérés) de chrétiens dans les années 40 à 3,5% aujourd’hui." (Source: http://www.slate.fr/story/62969/syrie-guerre-demographie-minorites)

Quand on sait que "au total, le coût de la réponse au besoin actuel et au besoin non satisfait de planification des femmes des pays en développement s’élèverait à 8,1 milliards de dollars par an" (Source UNFPA), combien coutera l'intervention militaire qui n'aboutira qu'à tuer de malheureuses jeunes recrues de l'armée syrienne se trouvant au mauvais moment au mauvais endroit ? Est-ce là tout notre humanisme ?

Cette nouvelle guerre est donc bien une guerre de surpopulation entre d'un côté des Etats qui souhaitent assurer leur approvisionnement en ressources et de l'autre un Etat syrien qui n'arrive plus à gérer son surpeuplement.

Ajouter un commentaire

Liste des participants qui ont commenté cet article

  • Invité - Reduce Population

    ce matin mardi 3 septembre, il s'agit de 2 millions de réfugiés selon bfm tv !

    J'aime 0 Raccourci URL:
  • Invité - REDUCE

    La population syrienne devrait d'atteindre les 36,9 millions en 2050 selon l'édition 2009 du Rapport sur les populations des Etats du monde, publié la semaine dernière par le fond des Nations Unis sur les populations (UNFPA).
    En 2009, la population du pays était de 21,9 millions.

    Le rapport publie de nombreux autres indicateurs comme celui de la croissance de la population syrienne pendant la période 2005-2010, qui est estimée à 3,3 %, un chiffre nettement supérieur à la moyenne de 2,5 % généralement fournie par le gouvernement et les institutions internationales. Il n’est cependant pas précisé dans le rapport si le chiffre de la croissance inclut l’arrive massive de réfugiés iraquiens. Depuis mars 2003, des centaines de milliers d’exilés iraquiens ont en effet fuit leur pays déchiré par la guerre vers la Syrie et la Jordanie.

    Par ailleurs, la population citadine syrienne représentait 55 % de la population totale en 2009 et a cru de 4% en moyenne par an sur la période 2005-2010. La population rurale représentait 45% du total de la population, soit le taux le plus élevé de tous les pays du Proche-Orient.

    J'aime 0 Raccourci URL:

Informations supplémentaires